Chaque mois, pour le 20, la talentueuse Coco, du blog Pas à pas de chat, nous invite à présenter une réalisation aux allures japonisantes, autour des "Rendez-vous Kimono du Chat". Ce mois-ci, je suis très heureuse de pouvoir y participer et j'ai décidé de vous présenter le châle Rheinlust.

Alors,un nom allemand (Rheinlust) pour un défi japonisant, avouez que cela part plutôt mal!

Pourtant, à y regarder de plus près, le motif de ce châle m'a tout de suite fait penser à ces tissus japonais à vagues, ou ces broderies japonaises sashiko. En tout cas, c'est ce côté japonisant qui m'a fait craquer pour ce châle dès sa sortie!

Allez, je vous montre :

DSC_0363

Comment ça vous ne voyez rien? Bon regardez le motif d'un peu plus près...

 

DSC_0366

DSC_0368

DSC_0373

Modèle : Rheinlust de Mélanie Berg

Laine : Heb Merino Fine de Rosy Green Wool, trouvée sur le site de Annette Pétavy, là où j'avais trouvé le modèle du châle de mon précédent post.

Côté modèle, si j'ai donc eu le coup de coeur en le voyant, cela n'a pas été toujours de l'amour entre lui et moi pendant que je le tricotais. Il m'a demandé beaucoup de concentration, les rangs pairs et impairs étant tous différents. Donc, j'avoue que je l'ai trouvé très très lllooonnngggg à tricoter. C'est peut-être tout simplement que je suis dans une phase où je ne tricote qu'un tout petit peu par jour. Du coup, les projets avancent tout doucement! Mais au final, je suis ravie de l'avoir fini! Et puis, cela faisait longtemps que je voulais tricoter un modèle de Mélanie Berg, qui arrive toujours à créer des merveilles! Si vous ne la connaissez pas encore, allez vite voir ses modèles sur Ravelry!

Côté laine, j'ai choisi la même que celle du modèle. C'est une laine un peu rustique, composée de 80% de mérinos bio et de 20% de laine Hebridean. Sur le site, on nous explique que la race Hebridean est une race de mouton qui a failli disparaître, et dont les derniers troupeaux ont survécu aux îles Hébrides au large de l'Ecosse. Aujourd'hui, la survie de cette race semble assurée par quelques éleveurs passionnés. 

Donc entre sa créatrice de nationalité allemande je crois, une laine écossaise, et un côté japonisant, il a tout pour me plaire ce châle voyageur! Et vous, alors, vous lui trouvez un côté japonisant ou ce n'est que le fruit de mon imagination?

Quoi qu'il en soit, je suis ravie de participer aux rendez-vous de Coco! Merci Coco pour ces défis si inspirants!

 

Bon week-end à toutes et tous!